Vernon | Actualités | Interview du lanceur Luccioni Mve

Interview du lanceur Luccioni Mve

Luccioni Mve 10 fois champion du Gabon au lancer de poids et 8 fois au lancer de disque est venu au SPN Vernon durant le mois de mai 2016 pour s'entraîner. Nous avons pu loger cet athlète impressionnant d'1m90 pour 130kg au CRJS de Vernon. Il a accepté de répondre à nos questions.

 

CRJS : Pourquoi es-tu venu jusqu'à Vernon ?

 Luccioni : C'est Vernon qui m'a trouvé. En 2011, j'étais venu à Vernon avec la sélection nationale gabonaise pour une mise au vert et surtout pour préparer les jeux africains de Maputo au Mozambique. J'ai tout de suite intéressé le coach du SPN Vernon d'athlétisme : David Grard qui m'a invité pour participer à des compétitions locales en 2013.

 CRJS : En 2011 tu es venu loger avec la sélection gabonaise au CRJS de Vernon. Pourquoi y revenir ?

 L : À l'époque j'étais venu avec la sélection nationale gabonaise de handball, Vernon ayant une équipe professionnelle de handball notre équipe est venue se perfectionner auprès du SMV. Étant amené à revenir sur Vernon, je devais trouver où me loger et le CRJS est l'endroit idéal pour accueillir un sportif.

CRJS : Tu as passé beaucoup de temps au CRJS de Vernon ce dernier mois, es-tu satisfait de tes conditions de logement ?

L : Tout est mis à ma disposition pour que je sois dans les meilleures conditions. Les chambres sont spacieuses, les lits confortables même si un peu petit pour un gabarit comme le mien (rires). La restauration est adaptée aux demandes d'un sportif et l'accueil est super !

 CRJS : Toi qui a participé à de nombreuses compétitions, que penses-tu du niveau local et des compétitions locales ?

 L : En terme d'organisation et de participation la Normandie a mis l'accent sur l'athlétisme. En terme de niveau ça manque de lanceurs, le rugby drainant toutes les athlètes avec un gros gabarit. Concernant les autres disciplines de l'athlétisme le niveau est moyen voir bon, Vernon disposant d'au moins 4 athlètes en équipe nationale.

 CRJS : Quels sont tes objectifs pour la fin de cette saison ?

 L : Le sacre, la participation aux Jeux Olympiques ! (rires) C'est le rêve de tout athlète. Je pense que c'est une compétition que chaque athlète devrait vivre au moins une fois dans sa vie. Pour se faire, je compte devenir le meilleur athlète gabonais parce que je ne rentre pas dans les minimas internationaux et réaliser un nouveau record du Gabon. Grâce au SPN Vernon j'ai eu une préparation, pendant un mois intensive avec la participation à quatre compétitions et je sais où me situer par rapport aux prochains championnats d'Afrique qui auront lieux à partir du 20 juin 2016 en Afrique du Sud.

 CRJS : Quelle est ta préparation pour ce championnat d'Afrique ? Es-tu en confiance ?

 L : Sur le plan physique je suis en confiance. Je rentre au Gabon pour travailler le plan technique et me préparer aux jeux africains. Le SPN Vernon a fortement contribué à ma préparation de ce fait j'ai pas mal évolué sur le plan technique ce dernier mois. Le mois prochain en redescendant à Libreville (capitale du Gabon) j'espère trouver des sponsors, ce qui me permettrais de revenir en France le mois prochain vu qu'il y a pas mal de compétitions jusqu'à fin juin. Sinon j'opterais pour une préparation intensive à Libreville. Atteindre une place sur le podium au championnat d'Afrique ça risque d'être mission impossible car il y a des lanceurs africains qui lancent à 21 mètres alors que mon record personnel est à 16m84. J'ose espérer les 17 voir 18 mètres, à la suite de quoi je pourrai peut être prétendre au titre de meilleur athlète gabonais.

 CRJS : Comme on peut le constater, tu es dans le monde du sport depuis un moment, y a-t-il un entraîneur qui t'a marqué ?

 L : J'ai côtoyé 3 entraîneurs. Mon niveau actuel, je le dois à mon coach cubain Luis Angel Videaux qui m'a permis de me poser émotionnellement : je suis un monstre avec un cœur de fille (rires) . Il m'a donné confiance en moi. J'ai beaucoup progressé sur le plan technique grâce à lui en passant de 39 mètres au disque en 2010 à 48m en 2011.

 

 CRJS : Quel est ton sportif préféré ?

 L : Robert Harting. Ce champion allemand médaillé olympique aux jeux de Londres m'a beaucoup influencé c'est un exemple pour moi, il fait preuve d'une forte détermination.

 CRJS : Aujourd'hui tu as 28 ans, quelle est ta plus grande fierté ?

 L : Allier le sport et mes études, parce que tout le monde à tenter de me décourager au Gabon et aujourd'hui j'étudie encore mon master en comptabilité. Je suis aussi très fier d'avoir créé mon club au Gabon mais ma plus grande fierté reste à venir.

CRJS : Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

L : Bonne chance.

CRJS : Bonne chance Luccioni !

 

   Région Haute-Normandie      Ministère de la santé et des sports
           Département de l'Eure